LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par frenchie07F le Sam 21 Oct - 11:54

OUI, une équipe japonaise vient de découvrir UN TROU de 100m de large x 50 km de long de quoi en loger des visiteurs...
retenez vos places:
. la NASA+...envisage un retour sur la Lune en 2020, les Japonais pour 2030.

Hypothèse: ce trou aurait été formé " il y a quelques années " par une forte coulée de lave.
Une base serait à l' abri ( t°, etc...).
pour info:
""""
[size=13]ÈME SOLAIRE
[size=32]Incroyable découverte d'une vaste grotte... sur la Lune
[/size][/size]
Par Sciences et Avenir avec AFP le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]20.10.2017 à 14h49

Cette cavité dénichée par des astronomes japonais sur le satellite de la Terre pourrait accueillir une base spatiale.


[size=0][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les colline Marius abrite la grotte repérée par la sonde japonaise SELENE. 
[size=11]NASA/GODDARD/ARIZONA STATE UNIVERSITY






Des chercheurs de l'Agence d'exploration spatiale japonaise (Jaxa) ont repéré une immense cavité souterraine de 50 km de long sur la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Selon eux, ce trou pourrait un jour servir d'abri pour une base spatiale. Leur découverte est publiée [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
[/size][/size]
PUBLICITÉ



[size=30]Un abri sur la Lune à explorer[/size]


Des données prises par la sonde japonaise d'observation lunaire SELENE ont confirmé l'existence de cette grotte. Elle est supposée être un ancien tunnel de lave volcanique vieux de 3,5 milliards d'années. Large de 100 mètres, mais long de 50 kilomètres, la cavité lunaire est suffisamment grande pour abriter une ville de la taille de Philadelphie, selon les estimations de l'université de Purdue. "Nous pensions que de tels endroits existaient (...), mais cela n'avait pas encore été confirmé jusqu'à présent", a déclaré jeudi à l'AFP Junichi Haruyama, un chercheur de la Jaxa.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La ville de Philadelphie pourrait tenir dans le tunnel. Crédit : Purdue University/David Blair

PUBLICITÉ


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Situé sous la zone des collines Marius, cet immense tunnel pourrait protéger des astronautes des fortes variations de température et de dangereuses radiations auxquelles ils seraient exposés à la surface lunaire, a ajouté M. Haruyama. "Nous n'avons pas encore vu l'intérieur de la grotte elle-même, donc il y a fort à parier que son exploration fournira de plus amples détails", a-t-il ajouté.
Le Japon a annoncé en juin 2017 son intention d'envoyer un astronaute sur la Lune vers 2030. Ce serait une première pour le pays, dont les astronautes se sont jusqu'à présent limités à des séjours sur la Station spatiale internationale (ISS). Le projet consistera dans un premier temps à participer à une mission de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], visant à construire une station spatiale en orbite autour de la Lune en 2025. Les Etats-Unis veulent retourner sur la Lune, dans le cadre d'un programme de plus long terme visant à envoyer des astronautes sur Mars dans les années 2030, avec le concours d'autres agences spatiales.


Dans la vie il y a des gens prêts à vous aider, et d'autres à vous enfoncer.
avatar
frenchie07F

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Nicole SONH le Dim 22 Oct - 20:18

frenchie07F a écrit:OUI, une équipe japonaise vient de découvrir UN TROU de 100m de large x 50 km de long de quoi en loger des visiteurs...
retenez vos places:
. la NASA+...envisage un retour sur la Lune en 2020, les Japonais pour 2030.

Hypothèse: ce trou aurait été formé " il y a quelques années " par une forte coulée de lave.
Une base serait à l' abri ( t°, etc...).
pour info:
""""
[size=13]ÈME SOLAIRE
[size=32]Incroyable découverte d'une vaste grotte... sur la Lune
[/size][/size]
Par Sciences et Avenir avec AFP le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]20.10.2017 à 14h49

Cette cavité dénichée par des astronomes japonais sur le satellite de la Terre pourrait accueillir une base spatiale.




[size=0][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les colline Marius abrite la grotte repérée par la sonde japonaise SELENE. 
[size=11]NASA/GODDARD/ARIZONA STATE UNIVERSITY






Des chercheurs de l'Agence d'exploration spatiale japonaise (Jaxa) ont repéré une immense cavité souterraine de 50 km de long sur la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Selon eux, ce trou pourrait un jour servir d'abri pour une base spatiale. Leur découverte est publiée [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
[/size][/size]
PUBLICITÉ



[size=30]Un abri sur la Lune à explorer[/size]




Des données prises par la sonde japonaise d'observation lunaire SELENE ont confirmé l'existence de cette grotte. Elle est supposée être un ancien tunnel de lave volcanique vieux de 3,5 milliards d'années. Large de 100 mètres, mais long de 50 kilomètres, la cavité lunaire est suffisamment grande pour abriter une ville de la taille de Philadelphie, selon les estimations de l'université de Purdue. "Nous pensions que de tels endroits existaient (...), mais cela n'avait pas encore été confirmé jusqu'à présent", a déclaré jeudi à l'AFP Junichi Haruyama, un chercheur de la Jaxa.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La ville de Philadelphie pourrait tenir dans le tunnel. Crédit : Purdue University/David Blair

PUBLICITÉ


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Situé sous la zone des collines Marius, cet immense tunnel pourrait protéger des astronautes des fortes variations de température et de dangereuses radiations auxquelles ils seraient exposés à la surface lunaire, a ajouté M. Haruyama. "Nous n'avons pas encore vu l'intérieur de la grotte elle-même, donc il y a fort à parier que son exploration fournira de plus amples détails", a-t-il ajouté.
Le Japon a annoncé en juin 2017 son intention d'envoyer un astronaute sur la Lune vers 2030. Ce serait une première pour le pays, dont les astronautes se sont jusqu'à présent limités à des séjours sur la Station spatiale internationale (ISS). Le projet consistera dans un premier temps à participer à une mission de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], visant à construire une station spatiale en orbite autour de la Lune en 2025. Les Etats-Unis veulent retourner sur la Lune, dans le cadre d'un programme de plus long terme visant à envoyer des astronautes sur Mars dans les années 2030, avec le concours d'autres agences spatiales.

Je ne m'inscris pas. Ça manque trop de plantes vertes... Very Happy
avatar
Nicole SONH

Messages : 972
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par frenchie07F le Lun 23 Oct - 11:03

Il y a bien des plantes qui poussent sous la glace de l' Antarctique et une vie riche y existe....qui lustucru !!!

Souvent depuis très longtemps...on ne sait pas, on imagine autre chose ou on n' imagine pas....et un jour quelqu'un ou un groupe de chercheurs découvre ou trouve....et on finit par admettre que l' on ne sait pas que peu de chose...et c' est normal c' est aussi l' évolution du Savoir.
Moins d' efforts et de dépenses en partant de la Lune pour arriver sur Mars ou ailleurs dans notre galaxie...
Ah! si nous avions droit à 2 ou 3 vies...

Merci Nicole ( si je puis me permettre ) de vous intéresser à ce je trouve sur les sujets qui me captivent:
. infiniment petit
. infiniment grand
. les civilisations disparues
. enfin l' étude des mécanismes merveilleux vivants ( plantes et animaux ) exemple: l' ouverture d' une fleur le matin qui s' est refermée la veille pour éviter le froid...c' est simple mais filmé au ralenti c' est extraordinaire de conception et de précision...


Dans la vie il y a des gens prêts à vous aider, et d'autres à vous enfoncer.
avatar
frenchie07F

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Invité le Lun 23 Oct - 11:09

Le trou du Q de la lune ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par frenchie07F le Lun 23 Oct - 11:15

Il fallait bien que la lave sorte quelque part.
Peut-être qu' en remontant on retrouverait des restes dans son estomac ???


Dans la vie il y a des gens prêts à vous aider, et d'autres à vous enfoncer.
avatar
frenchie07F

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Nicole SONH le Lun 23 Oct - 13:21

frenchie07F a écrit:Il y a bien des plantes qui poussent sous la glace de l' Antarctique et une vie riche y existe....qui lustucru !!!

Souvent depuis très longtemps...on ne sait pas, on imagine autre chose ou on n' imagine pas....et un jour quelqu'un ou un groupe de chercheurs découvre ou trouve....et on finit par admettre que l' on ne sait pas que peu de chose...et c' est normal c' est aussi l' évolution du Savoir.
Moins d' efforts et de dépenses en partant de la Lune pour arriver sur Mars ou ailleurs dans notre galaxie...
Ah! si nous avions droit à 2 ou 3 vies...

Merci Nicole ( si je puis me permettre ) de vous intéresser à ce je trouve sur les sujets qui me captivent:
. infiniment petit
. infiniment grand
. les civilisations disparues
. enfin l' étude des mécanismes merveilleux vivants ( plantes et animaux ) exemple: l' ouverture d' une fleur le matin qui s' est refermée la veille pour éviter le froid...c' est simple mais filmé au ralenti c' est extraordinaire de conception et de précision...

Je ne sais pas pourquoi on parle plus souvent de rendre Mars habitable que la Lune alors que celle-ci est bien plus proche. Sur la Lune, pas d'eau, pas d'air, pas de son, des températures insupportables et un relief hostile. Et curieusement, pas de plan pour la rendre habitable (du moins, je n'en ai pas trouvé).


Sur Mars, des plans ont été imaginés dont le Terraformation qui rendrait la planète habitable au bout de ...100.000 ans ! 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


III. Vie Humaine sur Mars. Le Terraformation : 

Définition : Le Terraforming (terraformation en français) est le processus qui consiste à transformer une planète afin de la rendre habitable à l'Homme. L'expression "Terraforming" est apparue dans la science fiction en 1942, c'est l'écrivain Jack Williamson qui en est l'auteur. Il a publié une nouvelle dans laquelle il dicte les opérations nécessaire pour transformer une planète hostile en planète habitable pour l'Homme, comme la Terre. D'où l'expression : Terraforming = faire à l'image de la Terre. 

Pour terraformer Mars, il faut tout d'abord augmenter la concentration en gaz carbonique de l'atmosphère martienne. Puis, ce gaz carbonique (CO2) va enclencher le phénomène de l'effet de serre en piégeant la chaleur du soleil. L'effet de serre ?! En effet, sur Terre nous produisons trop de CO2, donc, le cycle naturel est perturbé et les températures grimpent considérablement. En plus, ce CO2 et les gaz à effet de serre que nous produisons détruisent notre couche d'ozone ! Mais, sur Mars, c´est tout le contraire. En effet, la planète Mars n'a pas de couche d'ozone ! Nous ne risquons pas de l'abîmer puisqu'elle n'existe pas ! Il suffira de libérer dans son atmosphère assez de CO2 pour la réchauffer. On propose aussi d'utiliser des CFC (chlorofluorocarbones) qui sont des gaz à super effet de serre. Ils piègeront la chaleur et réchaufferont ainsi l'atmosphère martienne comme le CO2. Pour produire le CO2 et les CFC, plusieurs scientifiques on proposé de placer sur Mars des usines qui dégageront ces gaz à effet de serre. Mais aussi, ils ont suggéré de placer un gigantesque miroir de 250 km de diamètre, qui orbitera continuellement la planète en réchauffant les pôles polaires à fin de libérer le CO2 emprisonné dans la glace. L'augmentation subite de la température de l'atmosphère martienne entraînera la fonte des calottes polaires. Les calottes polaires martiennes sont composées de CO2 solide (neige de dioxyde de carbone) et de glace. Cette fonte des calottes libérera donc tout le CO2 contenu dans celles-ci accélérant encore plus le processus. Ainsi, l'atmosphère martienne s'épaissira, une couche nuageuse se formera favorisant une nouvelle hausse des températures grâce au phénomène d'effet de serre. Ceci entraînera une évaporation supplémentaire du CO2 piégé dans le sol créant ainsi une chaîne de réactions successives : hausse de la pression atmosphérique et de la température. Puis, le processus se perpétuera... Une fois l'eau des pôles totalement fondue, les lacs et les rivières réapparaîtront et se réformeront, peut être un océan peu profond recouvrira la quasi-totalité de l'hémisphère nord. Par contre, l'atmosphère ne sera pas respirable tout de suite après. Il faudra rajouter sur Mars des microbes (exemple cyanobactéries) qui produiront de l´oxygène et enfin, des plantes primitives pourront être implantées qui absorberont le CO2 et rejetteront le dioxygène dont nous avons besoin pour respirer. Il faudra attendre encore très longtemps pour obtenir une atmosphère respirable car le dioxygène (oxygène) produit par les plantes ne s'accumule que très lentement. Il faudrait environ 100 000 ans pour produire une atmosphère respirable et riche en O2 (dioxygène)!
avatar
Nicole SONH

Messages : 972
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Invité le Lun 23 Oct - 14:33

Ah mais j'y suis ! Ce trou là, c'est celui de la Sécu ! Depuis le temps qu'on le cherche !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par frenchie07F le Lun 23 Oct - 19:33

Le directeur de l’ESA Jan Wörner pousse un projet de village sur la Lune, qui serait construit d’ici à 2030.

Objectif : en faire une base arrière de la conquête de Mars et de l’univers.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jan Wörner, directeur de l'ESA (Agence spatiale européenne), défend le projet d'une base lunaire permanente [size=12](ESA/FOSTER + PARTNERS)
[/size]Droit dans ses bottes.
Reçu mardi 10 mai par l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]espace(AJPAE), le directeur général de l'ESA ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Agence spatiale européenne), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Jan Wörner, a défendu bec et ongles le projet de village lunaire qu'il pousse depuis son entrée en fonction mi-2015. L'idée est simple: la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]station spatiale internationale (ISS) devant être mise au rebut aux alentours de 2028, cette installation permanente sur la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Lune serait appelée à la remplacer. Plus qu'un village avec son église, sa mairie et sa boulangerie, il s'agirait d'une base permanente rassemblant les astronautes de tous les pays participants. "On peut penser à y installer des compagnies minières, des acteurs de la robotique, détaille Jan Wörner. La face cachée serait, elle, un site idéal pour l'observation de l'univers au radiotélescope."
Une installation permanente sur la Lune, sur laquelle l'homme n'est pas retourné depuis 1972, permettrait aussi, selon Jan Wörner, de mieux comprendre l'histoire de la Terre. "Nous savons finalement plus de choses sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Mars que sur la Lune, assure la patron de l'ESA. Celle-ci étant probablement née de l'impact d'un autre corps sur la Terre, c'est une partie de notre histoire qui se trouve là-bas." La Lune pourrait aussi être utilisée comme base arrière pour l'exploration de Mars et de l'univers. "Un aller-retour vers la Lune prend une semaine, contre deux ans pour Mars", indique Jan Wörner.

Une base imprimée en 3D

Le projet est-il techniquement crédible? Le patron de l'ESA en est persuadé. Plutôt qu'envoyer des matériaux de construction depuis la Terre, un scénario à la fois long et onéreux, l'idée serait de construire la base lunaire par impression 3D, en grande partie grâce aux matières premières disponibles sur place. Des tests en ce sens avaient été effectués [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]en collaboration avec le cabinet d'architectes Foster + Partners en 2013. L'idée était d'utiliser de la poussière lunaire, mélangée avec de l'oxyde de magnésium, comme matière de base pour l'impression 3D des structures.
Le cabinet avait conçu une coque en forme de dôme, à la structure en cellules inspirée des os d'oiseaux, à la fois résistants et légers. Un démonstrateur d'1,5 tonne avait même été fabriqué. "Notre imprimante actuelle permet de construire environ 2 mètres par heure, la prochaine génération devrait permettre d'atteindre 3,5 mètres par heure et de construire un bâtiment en une semaine", expliquait alors Enrico Dini, fondateur de Monolite UK, le fabricant d'imprimantes 3D associé au projet. Cette coque permettrait de protéger la base des micrométéorites et des rayonnements cosmiques. Elle abriterait une structure gonflable qui servirait d'habitat aux astronautes.
La Lune, ravitailleur spatial
Le patron de l'ESA n'est pas le seul à envisager sérieusement une base lunaire. Une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]étude du cabinet NexGen Space LLC, financée en partie par la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]NASA, évoquait un projet similaire en juillet 2015. L'ambition était d'utiliser l'eau probablement enfouie dans les pôles lunaires pour fabriquer du carburant pour les vaisseaux spatiaux. Ce carburant serait ensuite placé sur orbite lunaire, dans des sortes de ravitailleurs spatiaux qui permettraient de moins charger en propergols les vaisseaux avant leur décollage de la Terre. Avantage: moins lourds, ils seraient bien moins chers à lancer. Le système permettrait, selon NexGen, de réduire de 10 milliards de dollars par an le coût des missions de la NASA vers Mars.
Reste à savoir si la filière spatiale européenne est prête à se lancer dans un projet lunaire à horizon 2030… à l'heure où [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Elon Musk annonce ses premières missions vers Mars dès 2018. "Le village lunaire est le projet du patron de l'ESA, pas le projet de l'ESA", rappelle un ponte européen du spatial. Qui souligne qu'avec le développement d'Ariane 6 pour 2020, un calendrier pour le moins ambitieux, l'Europe a d'autres fers au feu.

Face cachée de la Lune

Pas de quoi décourager le tenace Jan Wörner. A ceux qui assurent que la Lune ne présente plus l'attrait de l'inconnu, il répond qu'"aucun humain n'a jamais visité la face lointaine [face cachée] de la Lune", ni ses "régions polaires". Le patron de l'ESA assure avoir évoqué son idée auprès de son homologue de la NASA, Charles Bolden: "Il m'a dit: "Nous irons ensemble"", assurait Wörner en mars dernier. Le patron allemand de l'ESA a aussi trouvé en François Auque, patron des activités spatiales d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], un soutien résolu: début 2016, ce dernier appelait à une "ambition européenne" pour l'homme dans l'espace. Un projet qui, de fait, fait cruellement défaut à l'Europe spatiale depuis vingt ans.


Dans la vie il y a des gens prêts à vous aider, et d'autres à vous enfoncer.
avatar
frenchie07F

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Nicole SONH le Lun 23 Oct - 20:53

frenchie07F a écrit:

Le directeur de l’ESA Jan Wörner pousse un projet de village sur la Lune, qui serait construit d’ici à 2030.



Objectif : en faire une base arrière de la conquête de Mars et de l’univers.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jan Wörner, directeur de l'ESA (Agence spatiale européenne), défend le projet d'une base lunaire permanente [size=12](ESA/FOSTER + PARTNERS)
[/size]Droit dans ses bottes.
Reçu mardi 10 mai par l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]espace(AJPAE), le directeur général de l'ESA ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Agence spatiale européenne), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Jan Wörner, a défendu bec et ongles le projet de village lunaire qu'il pousse depuis son entrée en fonction mi-2015. L'idée est simple: la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]station spatiale internationale (ISS) devant être mise au rebut aux alentours de 2028, cette installation permanente sur la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Lune serait appelée à la remplacer. Plus qu'un village avec son église, sa mairie et sa boulangerie, il s'agirait d'une base permanente rassemblant les astronautes de tous les pays participants. "On peut penser à y installer des compagnies minières, des acteurs de la robotique, détaille Jan Wörner. La face cachée serait, elle, un site idéal pour l'observation de l'univers au radiotélescope."
Une installation permanente sur la Lune, sur laquelle l'homme n'est pas retourné depuis 1972, permettrait aussi, selon Jan Wörner, de mieux comprendre l'histoire de la Terre. "Nous savons finalement plus de choses sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Mars que sur la Lune, assure la patron de l'ESA. Celle-ci étant probablement née de l'impact d'un autre corps sur la Terre, c'est une partie de notre histoire qui se trouve là-bas." La Lune pourrait aussi être utilisée comme base arrière pour l'exploration de Mars et de l'univers. "Un aller-retour vers la Lune prend une semaine, contre deux ans pour Mars", indique Jan Wörner.

Une base imprimée en 3D



Le projet est-il techniquement crédible? Le patron de l'ESA en est persuadé. Plutôt qu'envoyer des matériaux de construction depuis la Terre, un scénario à la fois long et onéreux, l'idée serait de construire la base lunaire par impression 3D, en grande partie grâce aux matières premières disponibles sur place. Des tests en ce sens avaient été effectués [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]en collaboration avec le cabinet d'architectes Foster + Partners en 2013. L'idée était d'utiliser de la poussière lunaire, mélangée avec de l'oxyde de magnésium, comme matière de base pour l'impression 3D des structures.
Le cabinet avait conçu une coque en forme de dôme, à la structure en cellules inspirée des os d'oiseaux, à la fois résistants et légers. Un démonstrateur d'1,5 tonne avait même été fabriqué. "Notre imprimante actuelle permet de construire environ 2 mètres par heure, la prochaine génération devrait permettre d'atteindre 3,5 mètres par heure et de construire un bâtiment en une semaine", expliquait alors Enrico Dini, fondateur de Monolite UK, le fabricant d'imprimantes 3D associé au projet. Cette coque permettrait de protéger la base des micrométéorites et des rayonnements cosmiques. Elle abriterait une structure gonflable qui servirait d'habitat aux astronautes.
La Lune, ravitailleur spatial
Le patron de l'ESA n'est pas le seul à envisager sérieusement une base lunaire. Une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]étude du cabinet NexGen Space LLC, financée en partie par la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]NASA, évoquait un projet similaire en juillet 2015. L'ambition était d'utiliser l'eau probablement enfouie dans les pôles lunaires pour fabriquer du carburant pour les vaisseaux spatiaux. Ce carburant serait ensuite placé sur orbite lunaire, dans des sortes de ravitailleurs spatiaux qui permettraient de moins charger en propergols les vaisseaux avant leur décollage de la Terre. Avantage: moins lourds, ils seraient bien moins chers à lancer. Le système permettrait, selon NexGen, de réduire de 10 milliards de dollars par an le coût des missions de la NASA vers Mars.
Reste à savoir si la filière spatiale européenne est prête à se lancer dans un projet lunaire à horizon 2030… à l'heure où [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Elon Musk annonce ses premières missions vers Mars dès 2018. "Le village lunaire est le projet du patron de l'ESA, pas le projet de l'ESA", rappelle un ponte européen du spatial. Qui souligne qu'avec le développement d'Ariane 6 pour 2020, un calendrier pour le moins ambitieux, l'Europe a d'autres fers au feu.

Face cachée de la Lune



Pas de quoi décourager le tenace Jan Wörner. A ceux qui assurent que la Lune ne présente plus l'attrait de l'inconnu, il répond qu'"aucun humain n'a jamais visité la face lointaine [face cachée] de la Lune", ni ses "régions polaires". Le patron de l'ESA assure avoir évoqué son idée auprès de son homologue de la NASA, Charles Bolden: "Il m'a dit: "Nous irons ensemble"", assurait Wörner en mars dernier. Le patron allemand de l'ESA a aussi trouvé en François Auque, patron des activités spatiales d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], un soutien résolu: début 2016, ce dernier appelait à une "ambition européenne" pour l'homme dans l'espace. Un projet qui, de fait, fait cruellement défaut à l'Europe spatiale depuis vingt ans.

Passionnant en même temps que fantastique. Une base lunaire permanente comme base arrière vers Mars, construite en impression 3D avec les matériaux trouvés sur place. La face cachée pourrait permettre l'exploration de l'Univers. L'Homme n'est pas retourné sur la Lune depuis 1972. Il se pourrait qu'elle ait encore bien des secrets à nous révéler. 
Mais le projet est difficile à vendre à l'heure où tous les esprits sont tournés vers Mars...
avatar
Nicole SONH

Messages : 972
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par frenchie07F le Mar 24 Oct - 19:28

Nous pourrions demander aux japonais et européens, de nous envoyer un ou deux robots pour faire cette fois des essais sur place...pour vérifier l' idée de Jän Wourber car la technique de l' imprimante 3D continue de s' amèliorer.
On pourrait aussi construire dans les zones " crise du logement ' ...
""""""""""""
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La start-up Apis Cor en partenariat avec la société russe PIK est capable de construire une maison de 38 mètres carrés pour environ 10.000 dollars en moins de 24 heures. Cette solution pourrait permettre de résoudre un ensemble de problèmes liés au logement notamment en matière de coût et de temps.""""""""
Jusqu'à peu, la fabrication en trois dimensions à partir d'une imprimante se limitait aux petits objets. Elle s'élargit désormais à la construction d'habitations individuelles. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] carrés en moins de 24 heures (Apis Cor ne précise pas si l'intégralité de la maison a été réalisé en une journée ou si seulement les murs ont été érigés sur cette période). La demeure en béton construite dans la ville de Stupino près de Moscou pourrait permettre de trouver des solutions d'habitations à des prix relativement modérés et pourrait répondre à plusieurs types de demandes, notamment en période de catastrophes naturelles où les besoins en hébergement relèvent souvent de l'urgence.


Dans la vie il y a des gens prêts à vous aider, et d'autres à vous enfoncer.
avatar
frenchie07F

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Nicole SONH le Mer 25 Oct - 7:56

frenchie07F a écrit:Nous pourrions demander aux japonais et européens, de nous envoyer un ou deux robots pour faire cette fois des essais sur place...pour vérifier l' idée de Jän Wourber car la technique de l' imprimante 3D continue de s' amèliorer.
On pourrait aussi construire dans les zones " crise du logement ' ...
""""""""""""
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La start-up Apis Cor en partenariat avec la société russe PIK est capable de construire une maison de 38 mètres carrés pour environ 10.000 dollars en moins de 24 heures. Cette solution pourrait permettre de résoudre un ensemble de problèmes liés au logement notamment en matière de coût et de temps.""""""""
Jusqu'à peu, la fabrication en trois dimensions à partir d'une imprimante se limitait aux petits objets. Elle s'élargit désormais à la construction d'habitations individuelles. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] carrés en moins de 24 heures (Apis Cor ne précise pas si l'intégralité de la maison a été réalisé en une journée ou si seulement les murs ont été érigés sur cette période). La demeure en béton construite dans la ville de Stupino près de Moscou pourrait permettre de trouver des solutions d'habitations à des prix relativement modérés et pourrait répondre à plusieurs types de demandes, notamment en période de catastrophes naturelles où les besoins en hébergement relèvent souvent de l'urgence.


La construction par impression 3D est une innovation sidérante. 



J'attends avec impatience l'impression 3D de billets de banque. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Nicole SONH

Messages : 972
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: LUNE: UN BEAU LONG TROU REPERE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum