Un cantique pour Leibowitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un cantique pour Leibowitz

Message par Haroun 6259 le Ven 22 Sep - 17:40

Il est assez rare que je lise des romans ( ben oui, toute modestie mise à part :-)   je préfère des ouvrages plus sérieux, de préférence historiques  ) . Mais lorsque cela m'arrive, il s'agit le plus souvent de romans d'anticipation, de science-fiction ou encore des romans historiques genre Néropolis ou encore les thrillers médiévaux comme ceux écrits par Romain Sardou .

En tout cas, j'ai beaucoup aimé - je l'ai lu au moins 5 ou fois ! - " le cantique pour Leibowitz", traduit de l'américain " A canticle for Leibovitz ", de Walter M.Miller. Cet écrivain de science-fiction, aujourd'hui décédé, a peu écrit, mais son œuvre a eu une énorme influence sur la littérature d'anticipation.
Walter M.Miller s'était engagé dans l'armée de l'air américaine  peu de temps après le désastre de Pearl Harbour, et a effectué, en tant que radio et mitrailleur, environ 25 missions sur l'Italie et la péninsule balkanique. Il a participé notamment aux bombardements au-dessus du Mont-Cassino, où se trouve l'antique monastère fondé par saint Benoît. Il a compris que " les civilisations sont mortelles", et cela lui a inspiré son plus célèbre roman.
"Le cantique pour Leibowitz, publié en 1961, en pleine guerre froide est, pour moi, le chef-d'oeuvre de la littérature de science-fiction.

 Il s'agit en fait de trois nouvelles,  dont l'histoire se déroule chacune à 600 ans d'intervalle, mais qui sont reliées par une trame commune.  Les trois récits sont dépendants les uns des autres et l'histoire se situe dans le même bâtiment, une abbaye qui traverse les siècles, et dans la région avoisinante. Les moines de l'abbaye ont comme activité essentielle de mémoriser les bribes du savoir antique qui n'ont pas été détruites lors du massacre des scientifiques accusés par le peuple d'être responsables de la catastrophe initiale. Leibowitz était l'un de ces scientifiques.

 La première partie est souvent humoristique, l'histoire se passant 600 ans après une guerre mondiale nucléaire qui a ravagé la planète et ramené l'humanité et ses féroces mutants à une sorte d'Antiquité tardive;

  La deuxième partie - un espèce de Renaissance - est beaucoup plus sombre : la science reprend du poil de la bête et entre en conflit avec le spirituel. Cette période ressemble un peu à nos 15ème et 16 ème siècles

La troisième partie, dont l'action se situe dans une ère scientifique que nous ne connaissons pas encore, puisque les planètes et étoiles lointaines en sont à un stade de colonisation, est pré-apocalyptique...et se termine d'ailleurs par une nouvelle catastrophe : l'humanité a renoué avec ses vieux démons . Il y a eu évolution fantastique sur le plan scientifique, mais quasiment nulle sur le plan moral.


La quatrième de couverture dit :
" A la fin du XXème siècle, après la guerre atomique, les rares survivants vivent en communauté éparse. Le technicien Leibowitz, devenu moine après la catastrophe, fonde un ordre pour sauvegarder les derniers livres et les dernières miettes du savoir balayé par la barbarie. Bien plus tard, c'est une nouvelle Renaissance. Les savants puisent chez les moines le savoir préservé mais toujours mal compris, surtout des dirigeants plus avides de puissance que de sagesse. En sorte que la catastrophe, une fois de plus, ravagera la terre. Bien sûr, il y aura encore des survivants, mais pour quel destin, et à quel prix ? "

Haroun 6259

Messages : 189
Date d'inscription : 27/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum